• Automne de sa vie

     

      

     __________________________________________________

    Automne de sa vie 

    Dans les vapeurs alourdies du matin
    Le regard a perdu sa nébulosité 
     
    Le héros surgi des brumes
    D’un sceptre assuré
    Impose ses chemins d’harmonie
    Escorté de concert fidèles
    Fier âme  
    Enchanteur des airs qu’on respire
    Il écrit la caresse des meurtrissures
    Il brûle au fer son empreinte
     
    L’éclat masqué et discret
    Lui fait équipage de son aboutissement
    A l’automne de sa vie 

    Frane

     

    Le parfum

     

    Comme un sillon dans la nuit

    L'ombre de mon cœur

    Comme un parfum évanescent

    Qui m'enveloppe de douceur

    Comme une douce lueur qui luit

    Tu m'entraînes dans cette danse

    Comme un rêve toujours présent

    Où s'éparpillent mes sens

    Ma conscience part aux quatre vents

    L'âme grisée de plaisir et de désir

    Partout je vois la nuit qui s'étend

    Comme un velours sur ma peau qui me fait frémir

    Un sourire gourmand tend mes lèvres

    Et nos doigts tendrement enlacés

    Drapés de tout notre étonnant mystère

    Parmi les mortels, allons danser, allons chasser

    D'un sourire il vous séduit

    D'un regard il vous capture

    Venez nous offrir votre vie

    Dans ce lieu paisible et sûr

    Dans nos bras abandonnés

    Vous connaissez notre amour et votre mort

    De plaisir, notre peau vous griffez

    Hurlant de bonheur lorsque l'on vous mord

    Sous l’œil de la lune, astre veillant

    Je me redresse étoilée de givre

    Prisonnière des bras de mon amant

    Grâce à votre engeance, notre amour nous allons vivre

    Et j'ai perdu mon temps, a revers sans dormir

    A dormir en marchant, partout ou j'ai passe

    J’ai trouve mon absence je ne suis nul part

    excepté le néant mais je porte caché au plus haut des entrailles

    A la place ou la foudre a frappe trop souvent

    Un cœur ou chaque mot a laisse son entaille

    et d'ou ma vie se consume au moindre mouvement.

    Frane

     

    ~~Faut il y croire~~

     

    Le vent gémit sous ma porte

    Une voix me dit "espère "

    Et une autre me dit "Crois "

    Mais ses paroles à qui les dois-je ?

    Elles me furent si timidement dévoilées

    Alors je serre contre mon cœur

    Peut -être ses mots inventés

    Par le plus sage des plus sages

    Pour tempérer la violence sur cette terre

    Mais après coup je me tais

    Car je ne comprends pas l'humanité

    Pourtant le ciel est un vague espoir

    Éparpillé dans le temps

    Et chaque jour annonce la promesse

    .....Mais faut il y croire ....

    Frane

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Août 2016 à 16:34

    De très jolis textes

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :