• Le pouvoirs des plantes

    Le pouvoirs des plantes


  • La bourrache

    La bourrache

     

    Aspect botanique
    Nom latin : Borago officinalis
    Nom français : Bourrache
    Nom anglais : Borage
    Autres noms : Bourrage, langue de bœuf, boursette,
    pain des abeilles, herbe à la suée
    Famille : Borraginacée

    1 Origine

    La bourrache est une plante commune en Europe, qui est répandue dans tout le

    bassin méditerranéen. On la trouve à l’état sauvage ainsi que dans de nombreux

    jardins, car elle est robuste, peu exigeante et se reproduit facilement.


    Certaines sources lui attribuent une origine nord-africaine, mais elle serait parvenue

    en Amérique à partir de l’Espagne et du Maroc où elle poussait déjà au Moyen Âge.

    Son nom vient de l’arabe abou rach (père de la sueur),qui fait référence à ses

    propriétés sudorifiques. En latin, burra signifie « étoffe à poils longs » et se rapporte

    à l’aspect velu de la plante. Son nom botanique borago vient du latin cor ago qui

    signifie « je stimule le cœur ».


     La bourrache est riche en vitamine C, en calcium, en magnésium et en potassium.


    La bourrache est une plante annuelle mesurant entre 30 et 80 cm de hauteur.

    La tige est creuse et velue. Les larges feuilles alternes portent de longs poils hérissés

    sur toute leur surface, ce qui est propre à la famille des borraginacées.


    Les parties vertes de la plante dégagent une forte odeur de concombre.

    Elle produit en abondance de petites fleurs en forme d’étoiles passant du violet au

    bleu ciel, puis au rose lorsqu’elles commencent à décliner.

    Celles-ci sont comestibles, mais doivent être détachées du calice velu à cinq sépales

    et des akènes regroupés en quatre graines au centre de la fleur.

    La floraison éphémère se renouvelle quotidiennement et s’étale généralement sur

    deux mois, de la mi-juillet à la mi-septembre.

    Les graines brunes noirâtres dépourvues d’albumen parviennent à maturité de façon graduelle.

    Les fleurs sont auto-stériles et la pollinisation doit être assurée par les insectes.

     

     Utilisations:

    Sa consommation alimentaire prévient le vieillissement de la peau, les rides ou les

    vergetures ; elle fortifie la santé des ongles et des cheveux, et combat

    l’inflammation des voies urinaires. Elle dissipe le stress et l’état de mélancolie.

    Traditionnellement, on reconnaît un usage médicinal aux fleurs de bourrache

    auxquelles on attribue des propriétés diurétiques, fébrifuges et sudorifiques.

    Elles sont également utilisées pour soulager les affections des voies respiratoires et

    les irritations cutanées.

    Les herboristes utilisent les parties aériennes, c’est-à-dire les feuilles, les tiges et les

    fleurs fraîchement cueillies,en infusion, seules ou en mélange avec d’autres plantes.

    l’huile de graine de bourrache serait une source d’acides gras oméga-6

     

     Certaines études ont démontré les bienfaits de l’huile pour soulager les symptômes

    de la polyarthrite rhumatoïde.

    pour les produits cosmétiques à base d’huile de bourrache, à laquelle on attribue

    également des vertus pour tonifier et assouplir la peau, atténuer les imperfections de

    la peau et participer au processus d’hydratation.

    En agriculture:

    la bourrache est une plante mellifère très attirante pour les abeilles.

    Elle a également des propriétés anti-fongiques, entre autres, contre la moisissure

    grise, ce qui en ferait une plante compagne intéressante pour le fraisier la courgette

    et la tomates.

    En production animale, elle est utilisée comme tonique.

    La bourrache est une plante annuelle qui se ressème, seule

    peu exigeante et qui s’insère bien dans un plan de rotation des cultures

     

    Elles sont, par ailleurs, utilisées en alimentation, de sorte que les feuilles peuvent

    être ajoutées aux salades et aux sandwichs, ou employées comme herbe

    aromatiques,pour relever les sauces et les soupes.

    Quant aux fleurs,elles sont appréciées en confiserie, en sirop ou comme garniture

    sur les pâtisseries.

    le Euphrosune, ou vin euphorisant des anciens, tel est le nom donné à cet étonnant

    vin de bourrache, réalisé avec tout simplement du vin blanc et des fleurs de

    bourrache.

    la recette du vin de bourrache

    Ingrédients pour 1 bouteille d'Euphrosune, 

    1/2 litre de vin blanc sec

    5 cl de d’eau de vie

    50 g de sucre

    50 g de fleurs et sommités fleuries de bourrache


    PREPARATION du vin de bourrache

    Déposez les fleurs et sommités de bourrache dans un bocal en verre.

    Versez dessus le vin blanc, l’eau de vie et ajoutez le sucre.

    Fermez avec le couvercle et laissez macérer pendant 3 jours à la lumière naturelle,

    en remuant régulièrement les fleurs pour qu’elles diffusent bien leur parfum.

    Passé ce laps de temps, filtrez et mettez en bouteille.

     

    La bourrache

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    cadre bette

    test4  La bette à tondre     test4

     

     

    ✔ Nom scientifique : Beta vulgaris

    ✔ bette à cardes, blette, côte de blette, 

    ✔ côte de bette, poirée à cardes 

     

    cadre bette

     

    D’après les botanistes et les historiens, 

    la blette aurait vu le jour

     à la chaleur du bassin méditerranéen. 

    Des traces de culture et de consommation 

    ont été trouvées tant en Mésopotamie 

    que dans la Rome Antique. Au Moyen-Âge, 

    elle se consomme en soupe, la « porée »

     (ou « poirée »), qu’on additionne de poireaum

     

    cadre bette

     

    Les bettes à tondre (ou poirées) 

    sont une excellente alternative aux épinards en été. 

    Ces derniers n’aiment pas le chaud 

    et montent en graine à la belle saison.

    et qui, comme son nom le suggère, se tond.

    elle est très pauvre en calories, 

    la blette n’en est pas moins riche

    en vitamines et nutriments essentiels. 

     

     test4  Utilisation  test4

     

     Excellent légume que vous utiliserez

    en remplacement des épinards 

    dans vos plats cuits mais également

    dans toutes les recettes de côtes de bette 

    qui n'utilisent que le vert en invitant à réserver les côtes. 

    Les queues ou tiges ne doivent pas être jetées, mais 

    cuisinées à l'instar de la feuille car elles sont délicieuses.

    Crues elles ont un goût bien terreux qui se mérite 

    mais cuites elles surpassent largement l'épinard

     

     c'est la pleine saison 

    de fin septembre à début juin

    cadre bette

     

    Idées de recette

     

    Tourte aux bettes à tondre

     

    Coupez  500 grs de bettes à tondre en fines lanières.

     

     Chauffez 4 cs  d'huile dans une casserole, 

    faites revenir un oignon, ajoutez 250 grs riz, 

    faites revenir en remuant jusqu'à ce qu'il soit translucide 

    (pas brun), ajoutez les bettes. 

    Arrosez le riz avec 8 dl de bouillon  de légume, 

    ajoutez 1dl vin blanc sec

    dès que le liquide est absorbé, remuer de temps en temps.

    Quand le riz est "al dente" (env. 20 minutes),

    éloignez la casserole du feu, ajoutez le zeste de citron,

    1jus du citron, 1 dl de crème, 100 g  parmesan, 

    assaisonnez, servez. 

    Variante : utiliser le vert des cotes de bettes. 

     

     

       

    Pin It

    3 commentaires


  •  
     

     Oseille ou épinard perpétuels,ou patience des moines.

      Nom : épinard perpétuel
     Genre : Rumex
     Espèce : patienta
     Famille : polygonacées
     Type : vivaces
     

    jonquille

    Premier légume de printemps,
     
    précoce, il permet d’avoir des épinards en grandes quantités, en quelques semaines.
    Semis : en pépinière en automne, tenir la terre humide jusqu’à la levée,
    repiquer au printemps à 30 cm en tous sens. Peut rester en place plusieurs années.
    Fréquentes récoltes jusqu’à l’ hiver.
    Attention de ne pas le laisser monter à graine.... il est hyper envahissant !
    L'oseille est une plante vivace qui pousse partout à l'état sauvage,
    qui est maintenant cultivée mais peu consommée,
    peut-être à cause de son acidité :ce qui est dommage car elle est d'une grande richesse nutritionnelle et la championne des antioxydants.
     
    Déjà dans l'Antiquité   
     
    Le nom de l'oseille est dérivé du mot latin "acidulus".
    Elle était largement utilisée dans l'Antiquité pour améliorer, grâce à son acidité,
    les digestions difficiles après les copieux banquets.
    Très utilisée en Égypte, du temps des Pharaons,
    l'oseille fait toujours partie de la tradition culinaire de ce pays
    Mais on lui prêtait d'autres propriétés médicinales
    Qui sont d'ailleurs toujours utilisées en phytothérapie et dans les "remèdes de grand-mère".
    Longtemps utilisée comme médicament
    c'est à partir du Moyen-Age que l'oseille a été intégrée dans la cuisine.
    On trouve de l'oseille toute l'année 
    mais la plus grande période de production 
    s'étale de mai à octobre.
    L'oseille doit toujours être brillante,
     ferme, d'une couleur franche.
     Les feuilles jaunies ou fripées sont à éliminer.
    Se conservant quelques jours dans le bas du réfrigérateur,
    elle s'épluche, se lave et s'accommode comme les épinards.
    ils s'accomode trés bien avec le poisson les sauces, les œufs ect .....
     
    Aller je vous joins une petite Une recette   
      *omelette aux lardons et à l’oseille*
    Émincer et faire fondre l’oseille dans très peu de beurre avec des petits lardons.
    Ajouter les œufs battus additionnés de sel, poivre et ciboulette.
    Servir avec une salade verte.
    L’oseille est un légume fragile,
    la consommer sans attendre et la laver au dernier moment.
                                  
    jonquille

     

    Pin It

    2 commentaires
  •   

    NOMS COMMUNS :
    Bouillon noir, Napolier, Glouteron, Gratteau, Grateron,
    Bouillon noir, Napolier, Glouteron, Gratteau, Grateron,
     Grappon, Grippe copeau,Herbe à la teigne,
     Oreille de géant, Peignerolle, Pignet.


    Nom botanique :
     Arctium lappa

     

    Fonction :
    antiseptique, -astringente,
    active la micro-circulation,
    apaisant cutané
    Acné,-Eczéma- Furoncles
    Stimulation des fonctions
    de l’élimination du foie et des reins
    Traitement du adjuvant du diabète 

     

    La Bardane( Arctium lappa)

     

    La racine très allongée, riche en polyènes et acides-alcools détermine
    l'activité thérapeutique de la bardane.
    La bardane a une action dépurative de la peau par son rôle de draineur.
    Les acides-phénols favorisent l'élimination des toxines au
    niveau du foie (cholèrètiques) et des reins (diurétiques).
    De plus, les polyénes présents sont des antibactèriens
    et antifongiques (contre les champignons cutanés),
    renforçant l'action dépurative.
    La racine de bardane est donc utilisée à juste titre en cas d'acné,
    d'eczéma, de furoncle et d'autres affections de la peau.
    Son association avec la pensée sauvage permet une synergie d'action.
    La bardane est aussi utilisée en cas de diabète car on a constat
    é un effet normoglycémiant, permettant d'abaisser une glycémie trop élevé.
    Elle est employée aussi bien pour activer la micro-circulation
    au niveau du cuir chevelu pour lutter contre la chute des cheveux,
    Que pour assainir des peaux mixtes ou à problèmes,
    (acné) ou encore pour apaiser les peaux sensibles ou irritées.
    On peut utiliser sa feuille sous forme de décoctions
    mais c'est sa racine riche en tanins, qui est la plus appréciée
    pour les applications cosmétiques.
    En effet, les tanins ont pour propriété d'une part d'activer
    la micro-circulation sanguine,
    Mais également de lutter très efficacement contre
    les attaques bactériennes.
    Les tanins sont également connus pour leur aptitude à l'astringence
    , ce qui les rend très intéressants pour le soin des peaux mixtes.
    Elle permet d'apaiser les peaux irritées. 

     

    Et ça soigne quoi?

    La tradition européenne en a fait une plante médicinale fort appréciée,
    particulièrement pour ses vertus dépuratives. Décrassantes,
    Elle est également sudorifique, diurétique, cholérétique,
    antidiabétique, antibiotique, topique, antivénéneuse.
    On l'a utilisée pour soigner la furonculose, l'anthrax,
    les abcès de gorge et dentaires, les dermatoses,
    l'acné, l'eczéma, les plaies, la teigne, la rougeole,
    la goutte, les rhumatismes, le diabète, les calculs urinaires
    et les morsures de vipères.
    Son emploi en cas de diabète s'expliquerait par sa richesse
    en inuline, un sucre complexe que les diabétiques peuvent assimiler.

     

    la racine: 

    la racine doit être utilisée fraîche et non séchée
    car sinon elle perdrait alors la plus grande
    partie de ses propriétés.
    Ce qui en limite l'emploi au printemps et à l'automne.
    Pour la préparer, on fait bouillir 60 grammes de racine
    fraîche dans un litre d'eau pendant dix minutes. 

     

     

    Les feuilles:

    Les feuilles fraîchement cueillies ont été appliquées en cataplasme contre les affections pulmonaires
    chroniques, les rhumes traînants et les rhumatismes;
    macérées dans l'huile d'olive, elles hâteraient la cicatrisation des
    ulcères aux jambes et des plaies en général.
    On les a également employées pour prévenir la chute des cheveux.
    On confectionne une lotion en faisant bouillir une tasse

    de feuilles dans deux tasses d'eau.
    On passe, on laisse refroidir et on applique sur le cuir chevelu.
    Par ailleurs, on peut également la préparer en teinture. En France
     il existe un extrait de bardane stabilisé .

     

    En gastronomie :

    Dans le midi de la France, en Italie, dans les pays scandinaves
    et au Japon, on déguste ses jeunes feuilles en salade
    et on mange sa racine, bouillie puis passée au beurre comme les salsifis;
    ce qu'en dit Robert Landry :
    « une valeur discrètement cotée à la bourse des gastronomes »

     

    Ou la trouver :


    en parmacie ou parapharmacie

    un site que je vous propose 
    ou il y a quelques recettes
     clic sur l'image 
      
       ©Frane

     

    Pin It

    2 commentaires

  •  La Rhubarbe

     

    Je vous parlerai aujourd'hui d'une plante qui est le joyau de certains

    jardins tant par l'aspect décoratif que culinaire.

     

    La Rhubarbe

     

    La Rhubarbe  LA RHUBARBE    La Rhubarbe

     

    Originaire d'Asie, introduite par les Anglais,

    la rhubarbe nous propose des tiges pourpres qui seules,

    sont consommables ....

    les feuilles, en effet, sont toxiques.

    C'est une plante étonnante qui ressemble

    davantage à un légume qu'à un fruit.

     

    La Rhubarbe 

     

     La cueillette ou plutôt la coupe se fait 2 à 4 fois l'année

    entre mars et juillet quand ses tiges sont fermes,

    cassantes et pas trop épaisses. Il faut la consommer rapidement dès la récolte.

     

    Elle est toujours consommée cuite, on la retrouve dans les recettes du monde entier aussi bien salées que sucrées : la rhubarbe possède une pointe d'acidité.

     

    Avant de la cuire, l'éplucher en coupant le bout de la tige avec un couteau tout en appuyant sur la lame afin d'enlever les fibres et ce sur les deux faces.

    Chez nous, elle excelle dans de délicieux desserts appréciés au sortir de l'hiver .... dans les tartes, les compotes et les confitures (seule ou avec des poires). Elle s'associe parfaitement au gingembre et à la cannelle.

     

    La Rhubarbe  Mais elle accompagne également les poissons   La Rhubarbe

    (en remplacement de l'oseille par exemple). Elle ne se garde que 2 à 3 jours au réfrigérateur mais se congèle parfaitement coupée en tronçons après épluchage.

     

    La RhubarbeAinsi vous pourrez en profiter le reste de l'année.La Rhubarbe

     

    La Rhubarbe 

     

    La RhubarbePetits conseils pour en atténuer l'acidité :La Rhubarbe

     

    - Faire blanchir les tronçons

    quelques minutes à l'eau bouillante avant cuisson.

     

    - Laisser tremper les tiges épluchées plusieurs

    heures dans l'eau froide avant usage.

     

    - Pour rendre la compote moins acide :

    panacher la rhubarbe avec d'autres fruits :

    bananes, pommes ou même abricots secs

    et la  parfumer avec de la vanille ou de la cannelle.

     

     La Rhubarbe

     

     

     
    ⒸFrane

     

    Pin It

    2 commentaires

  •    récapitulatif des  plantes    

     

    Aujourd'hui, je vais vous parler de quelques légumes
    perpétuels au jardin,et quelques astuces
    pour pouvoir profiter pleinement.

     Voici quelques légumes perpétuels :

     la-rhubarbe

     la-bardane

     l-oseille-

     la-bette-a-tondre

     la-bourrache-

     

     

     

     

     



    Lire la suite...

    Pin It