• test4

     

    test4  La bette à tondre     test4

     

     

    ✔ Nom scientifique : Beta vulgaris

    ✔ bette à cardes, blette, côte de blette, 

    ✔ côte de bette, poirée à cardes 

     

    test4

    D’après les botanistes et les historiens, 

    la blette aurait vu le jour

     à la chaleur du bassin méditerranéen. 

    Des traces de culture et de consommation 

    ont été trouvées tant en Mésopotamie 

    que dans la Rome Antique. Au Moyen-Âge, 

    elle se consomme en soupe, la « porée »

     (ou « poirée »), qu’on additionne de poireau

     test4 

    Les bettes à tondre (ou poirées) 

    sont une excellente alternative aux épinards en été. 

    Ces derniers n’aiment pas le chaud 

    et montent en graine à la belle saison.

    et qui, comme son nom le suggère, se tond.

    elle est très pauvre en calories, 

    la blette n’en est pas moins riche

    en vitamines et nutriments essentiels.

     

     test4  Utilisation  test4

    Excellent légume que vous utiliserez

     en remplacement des épinards 

    dans vos plats cuits mais également

     dans toutes les recettes de côtes de bette 

    qui n'utilisent que le vert en invitant à réserver les côtes. 

    Les queues ou tiges ne doivent pas être jetées, mais 

    cuisinées à l'instar de la feuille car elles sont délicieuses.

    Crues elles ont un goût bien terreux qui se mérite 

    mais cuites elles surpassent largement l'épinard

     

    test4c'est la pleine saison test4

    de fin septembre à début juin

    test4 

    Idées de recette

     

    Tourte aux bettes à tondre

    Coupez  500 grs de bettes à tondre en fines lanières.

     Chauffez 4 cs  d'huile dans une casserole, 

    faites revenir un oignon, ajoutez 250 grs riz, 

    faites revenir en remuant jusqu'à ce qu'il soit translucide 

    (pas brun), ajoutez les bettes. 

    Arrosez le riz avec 8 dl de bouillon  de légume, 

    ajoutez 1dl vin blanc sec

    dès que le liquide est absorbé, remuer de temps en temps.

    Quand le riz est "al dente" (env. 20 minutes),

    éloignez la casserole du feu, ajoutez le zeste de citron,

    1jus du citron, 1 dl de crème, 100 g  parmesan, 

    assaisonnez, servez. 

    Variante : utiliser le vert des cotes de bettes.    

     

     

       

                                                                                            __________________________________________________    

     


    3 commentaires
  •     

        Oseille ou épinard perpétuels  

                          ou patience des moines.                          

     

    Nom : épinard perpétuel

    Genre : Rumex

    Espèce : patienta

    Famille : polygonacées

    Type : vivaces           
     

     Premier légume de printemps,

     précoce, il permet d’avoir des épinards

    en grandes quantités,en quelques semaines.

    Semis : en pépinière en automne,

    tenir la terre humide jusqu’à la levée,

     

     repiquer au printemps à 30 cm en tous sens.

    Peut rester en place plusieurs années.

     

     Fréquentes récoltes jusqu'en  hiver.

     

    Attention de ne pas le laisser monter à graine....

    il est hyper envahissant !

    L'oseille est une plante vivace qui pousse partout à l'état sauvage,

    qui est maintenant cultivée mais peu consommée,

    peut-être à cause de son acidité :

    ce qui est dommage car elle est d'une

    grande richesse nutritionnelle

    et la championne des antioxydants.

     Déjà dans l'Antiquité   

     

    Le nom de l'oseille est dérivé du mot latin "acidulus".

    Elle était largement utilisée dans l'Antiquité

    pour améliorer,grâce à son acidité,

    les digestions difficiles après les copieux banquets.

    Très utilisée en Égypte, du temps des Pharaons,

    l'oseille fait toujours partie de la

    tradition culinaire de ce pays

    Mais on lui prêtait d'autres propriétés médicinales

     qui sont d'ailleurs toujours utilisées en phytothérapie

    et dans les"remèdes de grand-mère".

     Longtemps utilisée comme médicament,

    c'est à partir du Moyen-Age que l'oseille

    a été intégrée dans la cuisine.

    On trouve de l'oseille toute l'année 

    mais la plus grande période de production 

    s'étale de mai à octobre.

    L'oseille doit toujours être brillante,

     ferme, d'une couleur franche.

     Les feuilles jaunies ou fripées sont à éliminer.

    Se conservant quelques jours dans le bas du réfrigérateur,

    elle s'épluche, se lave et s'accommode comme les épinards.

    ils accommodent trés bien avec

    le poisson les sauces, les oeufs ect .....

     

                      

    Une recette   

     

      *omelette aux lardons et à l’oseille*

     

    Émincer et faire fondre l’oseille

    dans très peu de beurre avec des petits lardons. 

    Ajouter les œufs battus additionnés de sel,

    poivre et ciboulette.

    Servir avec une salade verte.

     

    L’oseille est un légume fragile,

    la consommer sans attendre

    et la laver au dernier moment.

                                                                                                                                 _________________________________________________________                              

     


    votre commentaire
  •  

    J' aime les Coquelicots 

    Je suis un coeur coquelicot, délicat, 

    gourmand de poésie, gorgé d’un jus de tendresse.

    Je m’épanouis parmi les framboises

    qui se mirent aux perles de rosée,

    les cerises écoutant les rêves aux oreilles des enfants, 

    les fraises sauvages blotties dans les bois dormants.

    Son cœur est un coquelicot

    apprenant, dans le blé qui lève,

    à trier le grain des poètes

    pour l’héritage des oiseaux. 

     

     

                                                                                                                                                                                                                         _________________________________________


    6 commentaires
  •  

    Une larme

     

    Une larme sur ma joue a,roulé

    Un fragment de ma vie en pensée

    Une illusion brisée s’est envolée

    Un être meurtrie, effacé de ma vie

    Et qu'emporte le flot l'onde

    De l'eau claire et limpide,

    Vivante et intrépide.

    Si vite née, si vite morte,

    La voila qui frappe a ma porte.

    Déchirure d'un espoir, perdu

    Entaille dans le noir Elle coule, me libérant

    De la vie et de mes tourments

    Adieu combats sans age adieu courage

    Paré, laissez moi la, que exorde ma vie…

    ⒸFrane

     

     

    Au souffle de mes nuits

     

    Au cœur de mes peines

    Au vent de mes détresses

    Au plus profond de mes tristesses

    Pensant à tout ton être

    Ma mélancolie disparaît

    Ton image si douce me réjouit

    Ton tendre visage m'éblouit

    Et ta voix suave m'enivre

    Tes mots, des mots si beaux

    Me réconfortent et m'apaisent

    Mais surtout tout ton amour

    Me comble d'affection

    Merci à toi, ange de ma vie

    Souffle de mes nuits

    Enchanteur de mes rêves

    Seigneur de mon cœur

    Merci à toi, qui est mon âme.

    Frane

     

     

    Rêves

    Comme une présence invisible dans l’air

    Habiller et parer du crépuscule de l’onde

    Respire le parfum qui embaume la terre

    Imprègne mes sens et mon monde

    Si pure tu entoures l ‘univers

    Tu me fais vogué vers des rêves cachés

    Exaltation de mon émotion Éphémère

    La sous ce ciel étoilé ma rêverie s’en est allée.

     

    Frane

     

     

     Époque des saisons

     

    Dans la beauté et la douceur des saisons,

    Un bonheur sans mélange,

    Le soleil déridé brille à travers les saisons,

    J'entends, j'entends,

    La chanson des oiseaux qui sont heureux,

    Vos silences et vos belles douceurs,

    me font peur,

    Les saisons, c'est l'amour,

    J'entends, j'entends,

    Les saisons qui chantent,

    Les fleurs et les oiseaux,

    Chantent, chantent.

    Elles ont des yeux de bonheur.

    Une rose danse, danse,

    C'est le bonheur.

    Les saisons chantent, chantent,

    la vie est heureuse.

    J'entends, j'entends,

    La vie en saison, un bonheur

    Sans illusions et sans compromis .....! 

    ⒸFrane 

     

    ___________________________________________________


    2 commentaires
  •  

      

     __________________________________________________

    Automne de sa vie 

    Dans les vapeurs alourdies du matin
    Le regard a perdu sa nébulosité 
     
    Le héros surgi des brumes
    D’un sceptre assuré
    Impose ses chemins d’harmonie
    Escorté de concert fidèles
    Fier âme  
    Enchanteur des airs qu’on respire
    Il écrit la caresse des meurtrissures
    Il brûle au fer son empreinte
     
    L’éclat masqué et discret
    Lui fait équipage de son aboutissement
    A l’automne de sa vie 

    Frane

     

    Le parfum

     

    Comme un sillon dans la nuit

    L'ombre de mon cœur

    Comme un parfum évanescent

    Qui m'enveloppe de douceur

    Comme une douce lueur qui luit

    Tu m'entraînes dans cette danse

    Comme un rêve toujours présent

    Où s'éparpillent mes sens

    Ma conscience part aux quatre vents

    L'âme grisée de plaisir et de désir

    Partout je vois la nuit qui s'étend

    Comme un velours sur ma peau qui me fait frémir

    Un sourire gourmand tend mes lèvres

    Et nos doigts tendrement enlacés

    Drapés de tout notre étonnant mystère

    Parmi les mortels, allons danser, allons chasser

    D'un sourire il vous séduit

    D'un regard il vous capture

    Venez nous offrir votre vie

    Dans ce lieu paisible et sûr

    Dans nos bras abandonnés

    Vous connaissez notre amour et votre mort

    De plaisir, notre peau vous griffez

    Hurlant de bonheur lorsque l'on vous mord

    Sous l’œil de la lune, astre veillant

    Je me redresse étoilée de givre

    Prisonnière des bras de mon amant

    Grâce à votre engeance, notre amour nous allons vivre

    Et j'ai perdu mon temps, a revers sans dormir

    A dormir en marchant, partout ou j'ai passe

    J’ai trouve mon absence je ne suis nul part

    excepté le néant mais je porte caché au plus haut des entrailles

    A la place ou la foudre a frappe trop souvent

    Un cœur ou chaque mot a laisse son entaille

    et d'ou ma vie se consume au moindre mouvement.

    Frane

     

    ~~Faut il y croire~~

     

    Le vent gémit sous ma porte

    Une voix me dit "espère "

    Et une autre me dit "Crois "

    Mais ses paroles à qui les dois-je ?

    Elles me furent si timidement dévoilées

    Alors je serre contre mon cœur

    Peut -être ses mots inventés

    Par le plus sage des plus sages

    Pour tempérer la violence sur cette terre

    Mais après coup je me tais

    Car je ne comprends pas l'humanité

    Pourtant le ciel est un vague espoir

    Éparpillé dans le temps

    Et chaque jour annonce la promesse

    .....Mais faut il y croire ....

    Frane

     


    1 commentaire